mercredi 19 décembre 2018

Les ennemis de mon ennemi… (L’éditorial de Venance Konan)

« On la vu esquisser quelques pas de danse... »

Dans linterview quil a accordée à la chaîne française France 24, le président du Parti démocratique de Côte dIvoire-Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA) a déclaré vouloir prendre la tête dune plateforme comprenant « tous les partis politiques qui partagent les valeurs de la non-violence, de la tolérance et de l’État de droit ».
Cette plateforme devrait comprendre le Front populaire ivoirien (FPI) de Laurent Gbagbo et le clan de Guillaume Soro. En clair, ceux qui ne sentendent pas avec Alassane Ouattara, en ce moment ou depuis longtemps.
À propos de Guillaume Soro, il sest rendu hier à Daoukro et on la vu esquisser quelques pas de danse en compagnie du président Bédié ; ce qui est plutôt rare. Que ne ferait-on pas pour lennemi de son ennemi.
Donc, pour nous résumer. Le président du Pdci-Rda a quitté lalliance avec Alassane Ouattara, parce que, semble-t-il, en tout cas, si lon lit bien entre les lignes de son interview, ce dernier naurait pas vu dun bon œil lenvie du président Bédié de vouloir revenir au pouvoir.
On se souvient que le Président de la République la, à deux reprises, invité à se joindre à lui pour transmettre le pouvoir à une autre génération. Le président Bédié compte donc maintenant sur la nouvelle alliance avec le FPI et Guillaume Soro pour le porter à nouveau au pouvoir. Doù lappel à la libération de Laurent Gbagbo, pour lequel sept ans de punition seraient amplement suffisants selon Bédié, et les pas de danse pour Soro.
Il ny a pas longtemps, on se félicitait de larrestation et de l’éloignement du même Laurent Gbagbo. Autre temps, autre appréciation. De Laurent Gbagbo, lon attend évidemment les voix de ses militants, ces voix qui ont fait saliver tant dopposants au président Ouattara. On se souvient quen 2015, tout bon adversaire de Ouattara se devait daller saluer le célèbre prisonnier de La Haye et clamer haut et fort quil est son frère. On disait quil possédait environ 40% des voix de l’électorat ivoirien et que celui à qui il les donnait ne pouvait que gagner l’élection.
Après la présidentielle de 2015, on na plus vu grand monde à La Haye, sauf ces derniers temps où lon prépare l’élection de 2020. Laurent Gbagbo est donc redevenu très précieux. Qui ne le serait pas, sil est crédité de détenir environ 40% dun électorat ? On a donc oublié tout ce que lon lui reprochait, et il est devenu un apôtre de la non-violence, de la tolérance et de lEtat de droit. Oui, Laurent Gbagbo ! Et cest Bédié qui le dit ! Blé Goudé avait bien dit, en son temps et lors de son procès, quil était en quelque sorte la réincarnation de Gandhi. Et vous ne vouliez pas le croire. Aujourdhui, tout le Pdci-Rda est prêt à témoigner, la main sur le cœur, quil ny avait pas plus gentil, plus pacifiste, plus gentil, plus charmant et mieux éduqué que Blé Goudé. Cest comme cela. Il a lui aussi sa part dans les 40% de voix attribuées à Gbagbo. De Guillaume Soro, lon attend surtout quil divise le Rassemblement des républicains (Rdr) ou Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), et quil vienne à la plateforme avec beaucoup de monde. Comme cela, Pdci plus Fpi plus les gens de Soro sera égal à victoire. Cela vaut bien une déclaration damour à Laurent Gbagbo et des pas de danse à Guillaume Soro.
Et Soro, quest-il allé chercher à Daoukro ? Peut-être de la protection. Bédié navait-il pas dit quil était son protégé ? Et ne dit-on pas que les relations entre lui et le Bravetchè sont plutôt exécrables ? Ou peut-être est-il allé, lui aussi, chercher des voix, puisque lon dit quil vise aussi le fauteuil présidentiel. En tout cas, il y a des gens qui lui ont demandé de se présenter, et peut-être quil y pense, et pas seulement en se rasant le matin. Et cela vaut bien un voyage à Daoukro et une déclaration damour à Laurent Gbagbo et Blé Goudé, lancien camarade de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte dIvoire (Fesci), dont il a dit souhaiter la libération. Donc, si Soro est lui aussi candidat, cela fera deux candidats sur la même plateforme. Cela ne fait-il pas trop ?
Et de Gbagbo quattend-on ? Je lai déjà dit : quil donne ses voix pardi ! On dit donc que lon souhaite sa libération. Et si les juges le libéraient vraiment ? Ceux qui seront fâchés ne seront pas forcément ceux à qui lon pense. Parce que, si jen crois le journaliste français qui vient de publier un livre dentretien avec lui, Laurent Gbagbo se verrait bien candidat à la présidentielle de 2020. Cela ferait donc trois sur la même plateforme. Kabako !, comme dirait mon parent dOdienné. Qui seffacerait au profit de qui ? Eh bien, dans la prochaine chronique nous essaierons de voir ce qui se passerait si Gbagbo était vraiment libéré et revenait en Côte dIvoire. Ça risquerait d’être comme furoncle sur tibia de margouillat’’, comme lon dit dans mon quartier.

Venance Konan

EN MARAUDE DANS LE WEB
Sous cette rubrique, nous vous proposons des documents de provenance diverses et qui ne seront pas nécessairement à l'unisson avec notre ligne éditoriale, pourvu qu'ils soient en rapport avec l'actualité ou l'histoire de la Côte d'Ivoire et des Ivoiriens, ou que, par leur contenu informatif, ils soient de nature à faciliter la compréhension des causes, des mécanismes et des enjeux de la « crise ivoirienne ».



COMMENTAIRES DES INTERNAUTES
Yako et du courage à Venance Konan dans ses nouveaux habits de répondeur automatique.
NUL tout ça. Cher Monsieur, mangez, taisez-vous et oubliez vos écrits des années 1990 en faveur du même Bédié contre le même "pacifiste Alassane Dramane Ouattara, l'Ivoirien de fibre multiséculaire".
NUL et TRISTE journaleux du ventre dont les opinions prennent la couleur du tablier de celui qui détient la marmite de soupe !
Merci V.K, c'est clair et net. Je me demande si Bédié croit naïvement qu'il sera le candidat de sa plateforme ? Il refuse les primaires au RHDP pour choisir le meilleur et crée une nouvelle plateforme où il pense qu'il sera le candidat naturel. Huuuuum, c'est mal connaitre le FPI et ses alliés (LMP), qui attendent de diviser le RHDP pour porter l'estocade. 2020 ce n'est pas loin et tous on verra que les ambitions sont divergentes dans cette nouvelles alliance. La seule convergence, c'est chasser ADO du pouvoir et puis en 2025, on créera à nouveau une alliance avec le RHDP qu'on aura chassé en 2020.
Encore toi Venance ? Franchement sa pue l'aigreur et la rancœur chez toi mais comme d'hab on se fiche pas mal de ce que tu peux dire. Sinon dis-moi, cher Venance Konan, comment ça se passe la gestion de FRAT-MAT, pardon du PATRIOTE-BIS que tu contribues à achever ? Parce que t’es tellement nul que de par ta mauvaise gestion des parents se trouvent au chômage. Pitié, FERME-LA, Venance ! Merci Mr Joseph Kouakou
Que signifie cette divagation de Venance Konan ? C'est probablement le trou qui est en train de se creuser sous ses pieds qui le fait divaguer. Il se rend compte que son petit poste de dg de Frat-Mat ne sera pas garanti en 2020.
Venance doit avoir un pétard mental. Un sot intellectuel qui a horreur de la contradiction ? Ou bien est-ce la haine contre GBAGBO qui fait qu'il en veut à BEDIE de vouloir aller avec ce dernier ? Venance, vas travailler à L'Expression, au Patriote, etc., pour y déverser ta sale bile remplie de haine.
Je le dis Monsieur Venance Konan déçoit fort bien le lecteur qui pense de lui grand journaliste, écrivain et PDG du journal gouvernemental. Quelque fois nous autres petits commentateurs qui aimons bien nous produire sur les apports de nos éminents analystes, tombons à la renverse quant à la pauvreté de leurs analyses.
Monsieur Konan Venance dit lui-même et je le cite : « A déclaré vouloir prendre la tête d’une plateforme comprenant "tous les partis politiques qui partagent les valeurs de la non-violence, de la tolérance et de l’État de droit" ».  Parlant de Bédié Plus loin, il écrit : « Donc, pour nous résumer. Le président du Pdci-Rda a quitté l’alliance avec Alassane Ouattara, parce que, semble-t-il, en tout cas, si l’on lit bien entre les lignes de son interview, ce dernier n’aurait pas vu d’un bon œil l’envie du président Bédié de vouloir revenir au pouvoir ». Monsieur Venance, de l'un ou l'autre, quelle est la raison pour vous analyste ? Vous semblez être plus royaliste que le roi. Si vous écrivez : ... a déclaré vouloir prendre la tête d’une plateforme comprenant « tous les partis politiques qui partagent les valeurs de la non-violence, de la tolérance et de l’État de droit ». En tant que journaliste patron de Frat-Mat, pourquoi ne pas faire comme vos collègues français, demander dans une interview au président Bédié, qu'est-ce qu'il veut dire par « tous les partis politiques qui partagent les valeurs de la non-violence, de la tolérance et de l’État de droit ». C'est là la première compréhension à chercher. Est-ce que le RHDP ne partage pas les valeurs de la non-violence, de la tolérance et de l’État de droit. Pour que le président Bédié quitte cette coalition pour aller chercher ses valeurs avec d'autres partis politiques fussent-ils des monstres. Vous ne pouvez pas vous résumer pour avancer que le président du Pdci-Rda a quitté l’alliance avec Alassane Ouattara, parce que, semble-t-il, en tout cas, si l’on lit bien entre les lignes de son interview, ce dernier n’aurait pas vu d’un bon œil l’envie du président Bédié de vouloir revenir au pouvoir. Nous les ivoiriens qui aimons bien les intrigues politiques voudrions que votre journal nous éclaire sur les vrais motivations ou raison du président Bédié que de faire des supputations et nous promener dans la rumeur, les on-dit ou les semble-t-il... Maintenant vous semblez accuser Bédié de ruse pour attirer Soro et Gbagbo dans sa plateforme. La ruse n'est-elle pas préférable aux menaces, divisions de partis politiques, chantages, achats de conscience. Etre un monstre hier et se confesser pour ses torts aujourd'hui n'est-il pas mieux qu'être un ange hier et devenir un ogre aujourd'hui. Dans la bible, le chef des apôtres de Jésus, St Pierre l'a une fois renié, mais il s'est rattrapé par la confession. En plus Bédié force-t-il Soro et le FPI à adhérer à sa plateforme. Soro et le FPI ne sont-ils pas des Ivoiriens qui pensent au bien-être de leurs concitoyens ? Enfin, Soro et Gbagbo sont-ils des novices en politique. Vous devriez arrêter et quitter cette prison de haine dans laquelle vous semblez vous plaire. Souffrez que les autres puissent avoir aussi des ambitions pour leur pays. Il n'y a pas de personnes présidentiables et d'autres non présidentiables. La cible, c'est le peuple ; si le peuple vous aime, il vous donnera sa confiance. Je vous conseille vous-même de vous retrouver au milieu du peuple et de tendre l'oreille, vous saurez ce que ce peuple pense de vous.
Venance Konan, moi je ne dirai pas que tu es nul, mais tu es tout simplement pitoyable. Quand en 2010, le PDCI était au RHDP, le RHDP avait présenté combien de candidats à l'élection présidentielle ? Comment le choix du candidat du RHDP au 2e tour face à Laurent Gbagbo s'est-il fait ? A moins que vous ne modifiiez la constitution pour faire une élection à un seul tour !
Un gars comme ça à la tête de Frat Mat, je comprends pourquoi Frat Mat n'arrive plus à vendre ces journaux et renvoie ses employés.

Source : connectionivoirienne.net 18 décembre 2018


NOTRE COMMENTAIRE

Et si tout ce cirque n’était qu’une pauvre ruse dans la plus pure tradition françafricaine pour nous habituer, nous les pauvres « Y-VOIENT-RIEN », à l’idée d’une candidature « naturelle » de Guillaume Soro à l’élection présidentielle de 2020 ? Vous ne comprenez donc pas que ceux qui sont derrière cette affaire de nouvelle plateforme sont très probablement les mêmes qui, en 2005, poussèrent à la création du soi-disant RHDP ? Qu’est-ce qu’un Soro, et qu’est-ce qu’un Bédié, sans la France ? Ô frères, avez-vous oublié 2002, 2004 et 2011 ? Avez-vous oublié Marcoussis ? Avez-vous oublié que Soro et Bédié se prélassaient au Golf Hôtel sous la protection des armées de l’Onu et de la France qui, au même moment, bombardaient la résidence de Laurent Gbagbo et massacraient sans état d'âme des milliers de nos jeunes compatriotes militaires et civils ? La bonne question à se poser, ce n’est donc pas de se demander si Bédié et Soro sont vraiment fâchés avec leur (ancien) complice Ouattara ou non, mais est-ce que lui et eux sont devenus indépendants de la France ? Et depuis quand ?
Alors, à votre avis, Venance Konan ?

La Rédaction